On adopte les serviettes hygiéniques zéro déchet

Le zéro déchet s’invite vraiment partout, jusque dans notre culotte. Le choix d’utiliser des serviettes hygiéniques zéro déchet n’est pas uniquement dicté par des considérations écologiques ; notre confort et notre santé priment. Petit guide pratique de la serviette hygiénique lavable…

 

hannahpad serviettes hygiéniques zéro déchet coffret starter
© Hannahpad

Serviettes hygiéniques zéro déchet : comment les choisir ?

Les serviettes hygiéniques zéro déchet doivent être, en tout premier lieu, saines et efficaces. Choisissez des produits fabriqués à partir de coton bio, imperméables et absorbantes. Aucune fuite tolérée ! On veut bien sauver la planète mais pas se gâcher la vie – et il n’y a aucune raison que cela arrive en adoptant des gestes zéro déchet.

Les serviettes hygiéniques lavables Hannahpad sont imperméables et absorbantes, composées de matières naturelles, du coton biologique notamment. La partie en contact avec la peau et l’intérieur de la serviette ne sont ni teintés, ni blanchis. Les serviettes ne contiennent pas de benzène ni de pesticides (ce n’est pas l’endroit pour en ajouter, en même temps) ce qui limite les risques d’allergies, de démangeaisons ou d’irritations. Les protections intimes sont également hypoallergéniques et anti bactériennes. Efficaces et saines, donc.

Choisissez aussi des serviettes hygiéniques de taille adaptée à vos besoins. Il existe des modèles classiques pour la journée et les flux classiques. Et des modèles plus longs, pour la nuit, ou pour les flux abondants. Et, comme pour les protections intimes jetables, il existe différentes épaisseurs, à choisir en fonction de ses besoins. (Les serviettes Hannahpad existent donc dans différentes dimensions, pour les flux légers, abondants ou même pour les fuites urinaires.)

Les manuelles peuvent aussi coudre leurs serviettes hygiéniques zéro déchet !

 

hannahpad serviettes hygiéniques zéro déchet détail
© Hannahpad

Serviettes hygiéniques lavables : comment les entretenir ?

Les serviettes lavables s’utilisent de la même manière que les serviettes jetables. Placées dans la culotte, fixées par une pression sous le slip, et voilà !

Il faut un tout petit peu d’organisation pour bien utiliser ses protections lavables. Rien de bien compliqué ! Pour le nettoyage, après utilisation, placez dès que possible votre serviette dans de l’eau froide, faites tremper. Une grande partie du sang se retirera d’elle-même. Il restera à laver avec du savon de Marseille. On frotte un peu et la serviette est toute propre et détachée. En cas de trace persistante, vous pouvez utiliser du percarbonate de soude, par exemple, un produit naturel hyper efface contre les tâches. Faites sécher à l’air libre, et voilà !

Les petits gestes pratiques : équipez-vous d’une pochette pour transporter vos serviettes propres, et d’une autre pour les serviettes sales (on en trouve sur le site Hannahpad) et trouvez une pochette ou une jolie boîte pour les stocker à la maison. Hannahpad propose même un cintre spécial pour faire sécher ses serviettes. Et un savon probiotique un peu magique qui lave les serviettes – à tester.

Pour ne rien gâcher, les serviettes lavables sont jolies ! C’est un détail – certes. Hannahpad propose des motifs fleuris ou des jolis dessins modernes, des couleurs pop super sympa. Oui, en fait, c’est un détail qui compte car c’est plutôt agréable d’utiliser des beaux produits, même s’agissant de protections intimes lorsqu’on a nos règles.

Puisqu’on lave nos serviettes, on peut les réutiliser de très nombreuses fois ! Voilà une belle économie d’argent réalisée. Sans oublier qu’on ne jettera plus ni les serviettes (et leurs composants parfois chimiques) ni leurs emballages plastiques à la poubelle. On réduit les déchets donc. Une bonne chose pour la planète.

 

hannahpad serviettes hygiéniques zéro déchet 1
© Hannahpad

 

Alors, convaincues par les serviettes hygiéniques zéro déchet ? Des interrogations ? Des remarques ? Hop ! on échange et on se donne de bons conseils… Filez dans les commentaires sous l’article.

 

Publi-rédactionnel

Rédigé par

Marie-Aube

Rédactrice web et print indépendante depuis plus de 10 ans, auteure et blogueuse, passionnée par l’écriture. So What ? est mon blog, engagé, féminin, créatif, drôle et sérieux.