6 choses à savoir sur la fellation (parfaite)

La fellation parfaite est celle qui plaît aux deux partenaires. Tout simplement. Si vous avez envie de tester, n’osez pas encore, voulez en savoir plus ou êtes juste curieuse, on va donc parler fellation ! Côté préliminaires indispensables : 1° être totalement partante ; 2° s’assurer que le partenaire a une bonne hygiène intime ; 3° utiliser un préservatif car les MST sont transmissibles aussi par sexe oral. Voilà, y’a plus qu’à…

 

6 choses à savoir sur la fellation (parfaite)

George profonde (ou pas)

Si vous avez déjà vu un film X ou lu des livres ou BD érotiques, vous savez donc ce que signifie dans ce contexte « gorge profonde » (ou « deep throat » pour les polyglottes). Il s’agit d’une fellation pendant laquelle le pénis est le plus profondément possible enfoncé dans la bouche de l’autre.

Autant dire qu’il faut avoir une gorge profonde, vraiment. Oui, mais voilà. Cette technique peut provoquer des sensations d’étouffement (pas agréables du tout) ou des réflexes nauséeux (pas agréables du tout).

Donc libre à vous de tester cette technique, mais la fellation parfaite n’exige pas que le pénis se trouve tout entier dans la bouche (la zone la plus sensible étant le gland, au bout, non les poils à l’autre extrémité).

Varier les plaisirs (et le rythme) de la fellation parfaite

La fellation parfaite (et les moins bien aussi) c’est sucer le pénis de son partenaire dans un mouvement de haut en bas répété. Mais aussi l’aspirer, le lécher, faire tourner sa langue autour du gland, tout le long du pénis, presser, mordiller…

Côté rythme, la fellation parfaite exige de commencer en douceur (c’est mieux) pour accélérer de plus en plus (c’est de mieux en mieux).

N’oubliez pas d’utiliser vos mains : caresser les testicules (doucement, c’est fragile) et tout le corps de votre partenaire. Attrapez les fesses, empoignez le pénis, effleurez tout le corps… Et aussi léchez les testicules, caressez l’intérieur des cuisses, les tétons… Parce qu’une pipe parfaite ne se réduit pas forcément à une bouche plus un pénis.

Et même, si votre partenaire vous regarde et/ou si vous êtes devant un miroir, caressez-vous vous-même. Le corps, les seins, le clitoris… Son plaisir et le vôtre seront décuplés.

Il sait !

Oui, il sait ! C’est son pénis. Il joue avec depuis son adolescence. Il a testé des fruits et légumes, des objets du quotidien (oui, ça arrive). Et il a eu d’autres partenaires éventuellement.

N’hésitez pas à lui demander s’il aime ce que vous faites, ce qu’il voudrait que vous fassiez.

Si tout est expliqué, demandé et discuté dans la bienveillance, sous forme d’un jeu amusant éventuellement, ça sera aussi forcément sexy et délicieux pour tout le monde.

Road 69

La position la plus sympa pour chaque partenaire quand il s’agit de fellation : le 69. Tête-bêche, chacun s’occupe avec sa bouche du sexe de l’autre. Cunnilingus et fellation en même temps.

Il vous faut juste un matelas ou même simplement un sol pas trop dur pour cela.

Inconvénients : les deux partenaires ont envie de jouir en même temps (plus pratique) et il peut être difficile de se concentrer sur le plaisir de l’autre lorsqu’on atteint un très haut niveau de plaisir soi-même. Mais, bon, ça se gère…

Glace à la menthe

Pour pimenter la fellation parfaite (plein de salive), on peut y ajouter du froid (mangez de la glace ou sucez un glaçon juste avant de sucer le pénis de votre partenaire) ou de la menthe. Ou carrément une glace à la menthe, donc.

Le froid et le menthol ajouteront un effet ultra frais et excitant (fonctionne aussi pour le cunnilingus, d’ailleurs).

Grand final

Avaler or not avaler ? Telle est la question.

À chacune de trouver sa propre réponse. Une fellation parfaite n’exige pas que la partenaire avale le sperme à la fin.

Il y a même des tas de possibilités : avaler, donc, mais aussi garder dans sa bouche puis laisser dégouliner sur son menton (façon film porno, ouais), faire éjaculer le partenaire sur son visage, entre ses seins, ou passer à la pénétration (vaginale ou anale) après pour varier les positions et les plaisirs…