La saison 6 de The Blacklist sera diffusée aux États-Unis sur NBC avec un double épisode les 3 et 4 janvier 2019. En attendant, les fans échafaudent des théories WTF (What The Fuck – abracadabrantes, en français et poli) et nous aussi ! Voici 5 théories WTF sur la saison 6 de The Blacklist, élaborées en partie avec vos commentaires et le site The Blacklist Hypnoweb.

 

© NBC

1. Le coup du frère jumeau

Le vrai Reddington et le faux Reddington sont 2 frères jumeaux. Le squelette de Red (le père d’Elizabeth Keen) est identifié avec un test ADN, donc il s’agit bien de Raymond Reddington (le vrai). Et le test ADN fait par Elizabeth il y a quelques temps montre qu’elle est bien la fille du faux Raymond Reddington. Parce qu’ils sont jumeaux ! Ils partagent le même ADN.

Les frères Reddington avaient une vie compliquée : le vrai Raymond Reddington (le père de Liz) était un espion et son frère, le faux Red, celui qu’on voit depuis le début de la série, est un criminel. Ils ont gardé secrète leur gémellité. Pour des raisons de sécurité et parce qu’ils ne s’entendaient pas forcément très bien, leurs choix de vie ont pu les éloigner… Puis le vrai Red – le père d’Elisabeth et espion – est décédé (par accident ou meurtre) donc il n’est plus resté qu’un des jumeaux Reddington : celui que l’on connaît, le faux Red, le criminel. Et ce dernier a qui pris la vie de son frère, il a mélangé les 2 identités : l’espion et le criminel, afin de protéger sa nièce, Liz, à qui il est attaché (et car il était; malgré tout, attaché à son frère jumeau). Le faux Reddington que l’on voit dans la série depuis le début a toujours clamé qu’il n’était pas le père de Liz… Il serait son oncle !
 

2. Imposture inversée

Le faux Raymond Reddington est… le véritable Raymond Reddington ! C’est le père de Liz et Jennifer qui était un imposteur. Le vrai Raymond Reddington était brillant, promis à une carrière d’Amiral, travaillait avec les Services Secrets. Jusqu’au jour où on essaya de le supprimer (d’où les brûlures dans son dos) et où on élimina sa famille (sa femme et sa fille d’environ 7 ou 8 ans – la petite fille qu’il revoit faire des bulles dans le jardin de la maison qu’il va faire exploser en flash-back) afin de le remplacer par un homme lui ressemblant (le faux Red) et d’en faire un traître et un criminel. Un homme lui aussi marié et père d’une petite fille.

1989. Elizabeth tue l’homme qui a pris l’identité de Red – son père (flash-back de l’incendie dont se souvient Liz) – parce qu’il est est violent, manipulateur. Le véritable Red arrive sur place, il trouve la petite fille apeurée et la sauve. Elle est troublée, croit que c’est son papa qui vient pour elle – il lui ressemble. Et tout finit par se mélanger. Raymond Reddington reprend alors sa place mais il doit assumer ce qu’a fait l’imposteur sous son nom : il devient un criminel, il est trop tard pour s’enfuir ou reprendre sa vie d’avant. Mais le vrai Raymond Reddington travaille pour les Services Secrets en même temps (son métier avant cette imposture).

Le vrai Reddington a été piégé, blessé et il réclame vengeance…

Dembe sait tout. Mr Kaplan en savait sans doute assez pour détruire sa couverture. Raymond Reddington protège Elisabeth car il l’a sauvée la nuit où elle a tué son père. Il a répété plusieurs fois à Liz qu’il n’était pas son père. Et qu’elle avait tué son père lors de l’incendie. On sait qu’il ne ment pas à ceux qu’il aime, il détourne la conversation ou botte en touche.

(Merci à Céline Albareil pour cette théorie.)
 

3. Alias

Raymond Reddington est bien le vrai Reddington et aussi le père de Liz. Raymond Reddington était un agent américain spécialisé dans l’espionnage à sa sortie de la Navy et recruté par le gouvernement américain. L’identité de Raymond Reddington n’est en fait qu’un alias qu’il a endossé afin de s’infiltrer dans le milieu de la criminalité, russe entre autres, avec l’appui de Cooper notamment.

Et Raymond Reddington a rencontré Katarina au cours de l’une de ses missions, il sont tombés amoureux l’un de l’autre et ont donné naissance à Masha / Elisabeth. Le soir de l’incendie, Red s’est retrouvé face au choix douloureux de ne pouvoir sauver que Masha ou que Katarina : il a choisi de sauver sa fille. Et a, par la suite, dû « abandonner » Masha afin de l’éloigner de lui et de la protéger. Il a créé son empire criminel afin de gagner de l’argent et du pouvoir dans le but de protéger Masha / Liz à distance.

Les ossements découverts lors du final de la saison 5 sont ceux de Katarina dont Mr Kaplan, grâce a ses connaissances et des techniques scientifiques pointues, à réussi à trafiquer l’ADN afin de faire tomber Red et de compromettre son secret.

(Merci à Kenshiro69 pour cette théorie.)
 

4. Transsexuel

Le faux Red est en fait… la mère d’Elisabeth ! Katarina a changé de sexe afin de protéger sa fille et est devenue Raymond Reddington, un criminel et le père de Liz, qu’elle a tué le soir de l’incendie. Katarina et sa fille étaient en danger et Katarina avait besoin de devenir un personnage puissant et inquiétant afin de protéger sa fille. (Cette théorie heurte notre féminisme toutefois…) Elle a choisi de venir Red, qu’elle connaît très bien pour avoie été sa compagne et dont elle pourra imiter le comportement afin de rendre sa transformation crédible. Mr Kaplan la soutient dans sa folle entreprise – comme elle l’a toujours soutenue. Et on a appris (il y a quelques saisons) que Red avait subi des opérations de chirurgie esthétique…

Cette théorie explique la fidélité sans borne (ou presque) de Mr Kaplan envers Katarina/le faux Red (Mr Kaplan était très proche de Katarina, la mère de Liz, nous l’avons vu dans des flash-backs). Et explique aussi le lien entre le grand-père d’Elisabeth et Katarina/le faux Red.

Red a avoué à Liz qu’elle était sa fille, mais il a aussi dit qu’il n’était pas son père… car il est sa mère ! Katarina est bien morte… puisqu’elle est devenue Raymond Reddington.

Red ne se préoccupe pas de son autre fille, Jennifer, autant qu’il se préoccupe de Liz. Car Katarina/le faux Red n’est la mère que d’Elisabeth.
 

5. Agent dormant

Le faux Raymond Reddington est – ou était – dans les Services Secrets américains. Il connaît beaucoup de personnes dans ce milieu, en connaît chaque ficelle, chaque méthode. Ce qui aurait dû sauter aux yeux du FBI soit dit en passant… Raymond Reddington a aussi d’étranges relations avec le pouvoir : par exemple, il fait ami-ami avec le gouvernement du Venezuela en lui fournissant des plaques de billets authentiques récupérées via un terroriste et il entre facilement en contact avec le Président des États-Unis nouvellement élu alors qu’il est supposé être un criminel recherché (épisodes 10 saison 3 Le directeur, conclusion et 8 saison 1 Général Ludd) !

Le faux Raymond Reddington est donc un agent sous couverture depuis que le vrai Reddington a commencé à trahir son pays. La mort accidentelle du vrai Red a donné l’opportunité au faux Reddington de prendre son identité afin de faire tomber de nombreux criminels de l’intérieur. Le faux Raymond Reddington semble avoir perdu sa femme et sa fille dans des circonstances dramatiques et est certainement assoiffé de vengeance – ce qui explique son attitude parfois.

Le faux Raymond Reddington, pour endosser l’identité du vrai Red, a peut-être eu recours à la chirurgie plastique… Et il a été agent dormant pendant quelques années, le temps d’apprendre à être Reddington et de développer son réseau de criminels…

(Merci à Céline Albareil pour cette théorie.)