Test robot pâtissier

À la maison, nous aimons le fait maison. Nous cuisinons tartes salées et sucrées, confitures et autres petits plats simples du quotidien. Et avec un robot pâtissier, on gagne en efficacité, en temps et on a même envie de tester des recettes un peu sophistiquées (on a la confiance avec son robot pâtissier en fait). Voici mon test du robot pâtissier Thomson THFP3510G. Spoïler : je l’adore !

Protocole de mon test du robot pâtissier Thomson THFP3510G

Voici la manière dont j’ai testé le robot pâtissier Thomson THFP3510G : j’ai ouvert la boîte, lu la notice (courte), fixé les accessoires. Et je me suis lancée dans des recettes de cuisine tout de suite !

Ce que j’ai testé : préparer une pâte à crêpes avec le fouet batteur. La préparation a été simple et très rapide. La pâte s’est bien mélangée, il n’y avait pas de grumeaux. Et pas de pâte coincée dans le fouet mélangeur – ça c’est appréciable. J’ai aussi réalisé une pâte à tarte sucrée : le mélangeur est efficace, le bol est assez grand et haut pour qu’il n’y ait pas de projections de farine lorsque le fouet fonctionne. (Il est probable qu’avec de grandes quantités d’aliments dans le bol du robot il y ait des projections – c’est là que le couvercle est très utile.)

Design du robot pâtissier Thomson THFP3510G

J’adore le look rétro, chic et sobre du Thomson THFP3510G.

Il est d’un joli gris mat, parfait dans toutes les cuisines de tous les styles (rétro, indus, minimaliste, moderne ou classique). Et c’est un détail important, car généralement le robot pâtissier trône sur le plan de travail.

En parlant de plan de travail… Les dimensions du robot : 35 cm de largeur environ par 50 cm de hauteur lorsque le bras oscillant du robot est levé. Pour information, le robot pèse 3,66 kg. Je trouve ces dimensions tout à fait raisonnables. Le robot trouve ainsi facilement sa place sur un plan de travail. Et il n’est pas très lourd donc facile à déplacer si besoin.

Test robot pâtissier

Prise en main du robot pâtissier Thomson THFP3510G

Après avoir déballé mon appareil, mon premier test du robot pâtissier a pu rapidement commencer. On peut très facilement utiliser son robot.

Il suffit de lire les quelques précautions à prendre notées sur le mode d’emploi. Ce n’est pas palpitant à bouquiner, mais je pense que cela permet de rapidement se familiariser avec l’appareil et de bien l’utiliser. Donc d’en profiter et de le garder longtemps en bon état de fonctionnement.

La prise en main du robot pâtissier Thomson est très facile et intuitive. Un super bon point.

Le bol est facile à placer sur le robot : on trouve les encoches, on pose, on tourne jusqu’à ce que le bol soit bloqué. De la même manière, on change facilement les fouets : on trouve les encoches, on fixe, on tourne jusqu’au clic. Le bouton de libération du bras pivotant situé sur le côté est évident à trouver et à utiliser (on pousse, le bras se libère, on le soulève et on le baisse jusqu’au clic). Le bouton de contrôle de la vitesse, en face, est pratique : il suffit de le tourner (il est recommandé de commencer par la vitesse 1 puis d’augmenter la vitesse selon les besoins de la recette). Enfin, il y a un couvercle en plastique avec un petit couvercle anti-éclaboussures. Faciles à poser sur le bol et à retirer, même lorsque le bol est installé sur le robot. Pratique.

Utilisation du robot pâtissier Thomson THFP3510G

L’utilisation du robot pâtissier est simple et agréable. Et je trouve qu’un appareil qui ne demande pas 10 mois de formation intense avant d’être utilisé est un bon appareil, fonctionnel, conçu pour la vraie vie.

Le robot est proposé avec 3 accessoires inclus : le fouet mélangeur, le fouet batteur, le pétrin. 3 indispensables pour cuisiner et pâtisser. J’ai manipulé les 3 fouets lors de mon test du robot pâtissier. Le fouet mélangeur est efficace pour toutes les préparations de pâtes à gâteau, pâtes à tarte, par exemple. Le fouet batteur sert à préparer des œufs en neige, de la crème chantilly, à mélanger sucre et œufs lorsqu’on cuisine des desserts… Il n’y a pas d’ingrédients coincés dans le fouet lorsqu’on l’utilise (ça, c’est super agréable). Et le pétrin est utile pour réaliser les pâtes à pain, pâtes à brioche, notamment. Ce sont les 3 accessoires que l’on retrouve classiquement avec les robots pâtissiers et ce sont les 3 plus utiles, je trouve.

Le bol en inox (sain et solide) a une capacité de 5 litres, une très bonne contenance qui permet de réaliser de nombreuses recettes. Le bol en inox est léger, facile à manipuler pour verser sa préparation dans un plat après avoir utilisé le robot pour mélanger, fouetter ou pétrir.

Accessoire bien pratique : le couvercle et son petit couvercle pare-projections en plastique. À utiliser lorsqu’on ajoute la farine à sa préparation, par exemple, qui a une fâcheuse tendance à éclabousser lorsqu’on la mélange aux autres ingrédients.

Le robot pâtissier Thomson THFP3510G a une bonne puissance, de 1000 W. 12 vitesses et une fonction Pulse. Un choix assez large qui permet au robot de s’adapter à différents types de préparations. La rotation est dotée du système planétaire, ce qu’il y a de plus efficace pour mélanger. Les batteurs tournent dans un sens et l’axe du robot tourne dans l’autre sens. Ainsi, tous les ingrédients au fond et sur les côtés du bol du robot sont mélangés de manière uniforme et efficace. C’est un atout essentiel pour un bon robot pâtissier.

Un détail : le robot n’est pas très bruyant. Je trouve même le son qu’il fait en tournant ses fouets plutôt agréable. (Vous avez en tête le son du fouet électrique dans votre plat ? Le bruit du robot pâtissier est bien plus doux et agréable que ça !) Bien sûr, l’intensité du bruit augmente avec la vitesse…

Petit plus : les pieds antidérapants, des ventouses placées sous le robot, permettent à celui-ci d’être bien stable sur le plan de travail.

Le robot coûte 150€ environ. Je trouve qu’il a un très bon rapport qualité/prix.

Test robot pâtissier

Nettoyage du robot pâtissier Thomson THFP3510G

Le nettoyage du robot pâtissier Thomson THFP3510G est facile. Le bol, les couvercles et les fouets se lavent à l’eau et au savon, à la main. Seul le fouet mélangeur ne doit pas être immergé dans l’eau et se lave avec une éponge humide. Il est recommandé d’essuyer le robot après l’avoir lavé. Les accessoires du robot pâtissier ne vont pas au lave-vaisselle.

J’ai nettoyé rapidement les 3 fouets, le bol et les couvercles juste avant d’effectuer mon test du robot pâtissier. Et je nettoie le tout facilement après chaque utilisation.

Je trouve que le nettoyage n’est pas très contraignant. Puisque c’est un appareil qu’on utilise vraiment souvent, on le lave après utilisation afin qu’il soit rapidement près à réaliser une nouvelle recette. Pour ma part, c’est un petit coup de tawashi, du savon solide vaisselle (ou du savon de Marseille) et un essuyage au torchon rapide.

Conclusion de mon test du robot pâtissier Thomson THFP3510G

Le robot pâtissier Thomson THFP3510G est un appareil efficace, intuitif, simple, joli et totalement indispensable.

Pour les passionnés de cuisine ou pâtisserie qui cherchent un robot pâtissier qualitatif et pas trop onéreux, pour les débutants, les familles qui veulent manger de plats faits maison… On peut préparer de très nombreuses recettes avec le robot : pâtes à tarte, gâteaux, cakes, muffins, pains, brioches, crème desserts, mousses, pâtes… Du sucré et du salé.

J’adore ce robot pâtissier, il régale toute la famille ! Je vous le conseille vivement.

Test robot pâtissier

Rédigé par

Marie-Aube

Rédactrice web et print indépendante depuis plus de 10 ans, auteure et blogueuse, passionnée par l’écriture. So What ? est mon blog, engagé, féminin, créatif, drôle et sérieux.